Publié le 1 Septembre 2015

En même temps que la BATSON, je me suis dit qu’il était temps de refaire une jeunesse à la première que j’avais montée (non je ne parle pas d’une ancienne conquête accroc au botox !), je veux plutôt parler de ma SAGE RPL+ 896-4, fabriquée au siècle dernier (hé oui, déjà) en 1996, qui a vu passer quelques kilos d’écailles depuis…

Il y a 2 ans, elle m’aidait à sortir un silure de 2.16m mais ce fut le dernier poisson : entendant le liège « sonner creux », le butt me casser dans les mains et le porte moulinet pivoter dangereusement de 15 degrés depuis quelques temps, je décidais qu’elle devait passer par la case réparations.

Après la séquence « dégnapage » du liège, destruction du porte-moulinet, extraction des anneaux, ligatures et grattage (putain c’est long) de leur vernis, j’ai poncé le blank jusqu’au carbone.

Des cannes (2)

Ma vieille RPL+ a ainsi perdu son marron translucide si caractéristique des blanks SAGE de cette époque pour se parer d’un noir carbone brillant dispensé en deux couches à l’éponge, faut vivre avec son temps…

Des cannes (2)
Des cannes (2)

Le porte moulinet (TAC TFRS 09 ) choisi avec un insert rouge a précédé la pose de la poignée et du butt (tournés en même temps que ceux de la BATSON). Pour rester dans les même tons, j’ai ligaturé les anneaux ( Alps XHSFGP de chez Rodhouse) avec un fil NCP de chez Pacific Bay de couleur violette ( dark fuschia ) et posé un enjoliveur couleur violette de chez CRB .

Des cannes (2)
Des cannes (2)
Des cannes (2)

Relookée, transformée, elle est repartie pour 20 ans de cintrage de carbone, de schrapnels d’acier au carbone de 6/0 et de batailles (de plumes) navales.

Voir les commentaires

Rédigé par Broc_Oliver

Publié dans #montage canne, #brochet à la mouche, #bricolage, #news

Publié le 29 Août 2015

La trêve printanière des carnassiers et la furieuse envie de me construire une nouvelle canne m'avaient à nouveau entraîné à m’adonner aux joies du rodbuilding :

J’ai ainsi découvert, après avoir construit la canne soie de 9 que je voulais, les qualités du carbone dit « RX7 » et la conicité de sa matrice de chez Batson : Ce modèle en quatre brins (Batson IF 909-4, 9 pieds soie de 9) est d’une pure onctuosité dans l’art de faire voler les serpillières à brochet. Le blank accompagne la soie à merveille et travaille pour le pêcheur. L’action est progressive, ce qui convient bien pour les gros streamers.

J’ai monté le modèle de couleur olympic green.

Des cannes (1)

Dans mon cahier des charges j'avais la volonté de rester dans les tons verts du blank, une poignée et un butt personnalisés et l’essai des anneaux monopattesTiCh (titane chrome) plus légers et plus résistants que les anneaux classiques. L’anneau de tête a été choisi surdimensionné pour parer à quelques boucles de soie.

J’ai choisi un porte moulinet avec un insert en composite vert foncé de chez TACKLE 24 ( TAC, modèle TFRS 11) tout comme les anneaux Pacific Bay(modèle CSFG) et des ligatures vertes "evergreen" NCP (sans préservateur de couleur de chez Rodhouse) avec un liseré de fil argenté un accroche mouche Pacific Bay et un enjoliveur finition TiCh (Rodhouse, modèle forecast FAWC).

J’ai confectionné la poignée et le butt avec un collage de diverses rondelles de liège, burnt et EVA (Rodhouse) tournés à ma main. Le butt est monté sur un insert amovible qui se visse, fixé à la base du porte moulinet dans le blank. Il est d’un diamètre plutôt inhabituel pour ce type de canne (60X40 mm) mais tellement agréable et réellement utile lorsqu’il faut sortir un très gros poisson…

 

 

Des cannes (1)
Des cannes (1)

Je fais également toujours confiance au vernis PRÖKOTE pour couvrir mes ligatures.

Pour ce montage, j’ai suivi le spacing guide proposé par Batson.

Des cannes (1)
Des cannes (1)
Des cannes (1)

Quid des anneaux monopattes sur une canne forte ?

J’ai maîtrisé et pris plusieurs poissons passant allègrement les 10kg avec cette canne depuis que le vernis a fini de sécher ( !), dont un silure d’1,60m qui, après plusieurs interminables minutes de combat, comptait bien filer à l’anglaise sous des bateaux amarrés au lieu de venir gentiment se laisser échouer sur la mise à l’eau proche et donc sur lequel j’ai exercé une traction au-delà de ce qu’on demande habituellement à un (ce) blank. Aucun anneau ne s’est déchaussé, ni là, ni sur les silures suivants ou les carpes précédentes… Dont acte.

Des cannes (1)

La série IFchez Batson a été remplacée au catalogue 2015 par la série « Revelation ». Gageons que ces nouveaux blanks, apparemment un peu plus rapides que les RX7, vont à leur tour devenir des références de leur segment, tel en est la REV 910-4 montée et testée par Laurent Kieff et dont il fait l’éloge sur les pages web du Mouching.

Pour ma part, je me demande si je ne vais pas tenter de trouver un autre de ces blanks RX7 stocké je ne sais où sur le net, genre 9’ #10 ou 9’ #12, à monter pendant l’hiver, à moins que cela attende le montage d’une canne à gros chat pour le float-tube qui pourrait me servir au printemps prochain…

Voir les commentaires

Rédigé par Broc_Oliver

Publié dans #montage canne, #news, #brochet à la mouche, #bricolage

Publié le 19 Août 2015

...Ou plutôt la réouverture.

6 mois que je n'avais pas posté un article, puisque je souhaitais arrêter ce blog, faute de temps à lui consacrer.

Finalement, je le dépoussière aujourd'hui.

La régularité des publications sera ou ne sera pas au rendez-vous, mais j'ai bien 2 ou 3 trucs sous le coude.

C'est l'ouverture ! ...
C'est l'ouverture ! ...
C'est l'ouverture ! ...
C'est l'ouverture ! ...

Voir les commentaires

Rédigé par Broc_Oliver

Publié dans #news

Publié le 2 Février 2015

ça y est, vous avez fini la partie avant du porte cannes et sondeur, vous vous êtes jeté une mousse ou un petit café, on peut donc attaquer la suite....

cerclé sur un pot de peinture grand format, la partie avant avec les supports de canne à carpe (pour le talon des cannes mouches)

cerclé sur un pot de peinture grand format, la partie avant avec les supports de canne à carpe (pour le talon des cannes mouches)

Pliez la barre B qui constituera l'arrière du porte cannes, après y avoir fait les trous adéquats (dont les 120 et 250mm percés au diamètre 10mm), selon le même principe que la première: à l'angle droit à la cote 270, puis la même courbure que A 400mm plus loin. Le contrôle de la courbure, même si elle peut être modifiée à tout moment, peut être fait sur le pot de peinture.

la barre B, pliée, ébarbée !

la barre B, pliée, ébarbée !

Coincez cette barre dans votre étau pour la riveter en ajustant le repère de perçages 15mm sur le 1085mm. Une fois le rivet posé, riveter la barre C de 600mm sur cette barre puis de même sur la barre A. Vissez les supports de cannes sur leurs emplacements respectifs (avec des boulons de serrage piqués sur des détecteurs de touches!).

rivetage des deux extrémités et mise en place des supports de canne
rivetage des deux extrémités et mise en place des supports de canne

rivetage des deux extrémités et mise en place des supports de canne

rivetage de la barre C sur la barre A

rivetage de la barre C sur la barre A

Voilà, votre porte cannes et sondeur est pratiquement terminé, il ne reste plus qu'à l'ajuster au float tube...

Sur la photo ci-dessous, j'ai rajouté un bout de cordelette d'escalade de 3mm de diamètre autour de la barre A, avec deux faux mousquetons (foire à deux balles): c'est pour clipper sur les moulinets ou anneaux des 2 cannes que l'on peut mettre, dans le cas ou un faux mouvement les ferait plonger dans les abysses.

fabrication d'un porte cannes et sondeur pour float tube (partie 2)
fabrication d'un porte cannes et sondeur pour float tube (partie 2)

Les perçages 500 et 550mm de la ceinture accueillent le support métallique sur lequel se fixe la sonde

Fixez la base du sondeur.

Positionnez la sangle du porte cannes au ras du siège du float tube. Fermez-là.

La partie arrière, soit la barre B, va s'insérer dans la petite boucle de cordura cousue contre la poche du float tube (la poche fait la longueur de la barre C).

La barre C se trouve donc naturellement contre les velcros situés sous la poche du float tube: les refermer sur cette barre.

Le perçage à 75mm de la barre C se trouve positionné juste au centre d'un anneau plastique du float tube. Un faux mousqueton placé dedans immobilise définitivement le porte canne contre le boudin du float tube et sert également de sécurité complémentaire aux velcros.

visser la base du sondeur sur son support

visser la base du sondeur sur son support

le perçage à 75mm se trouve positionné juste au centre d'un anneau plastique

le perçage à 75mm se trouve positionné juste au centre d'un anneau plastique

mise en place du faux mousqueton

mise en place du faux mousqueton

Et voilà, votre porte cannes et sondeur est prêt à être utilisé.

vue d'ensemble

vue d'ensemble

détail de l'avant.

détail de l'avant.

fabrication d'un porte cannes et sondeur pour float tube (partie 2)

Voir les commentaires

Rédigé par Broc_Oliver

Publié dans #brochet à la mouche, #bricolage

Publié le 31 Janvier 2015

Voici un tutoriel pour fabriquer un porte cannes et sondeur peu encombrant pour un float tube. Je l'ai réalisé pour mon JMC RAPTOR et, pour l'appliquer à un autre modèle, une partie des cotes devra donc être aménagée en fonction de son support. C'est en glanant quelques idées sur le net et en les synthétisant que j'ai abouti à cette fabrication. Je le voulais le plus léger et minimaliste possible. Pas d'espaces de stockage qui ne sert à rien ou de matériaux encombrants. Il est fait pour accueillir 2 cannes en plus du sondeur, la batterie se logeant dans la poche adjacente.

De même, mon sondeur est un LOWRANCE ELITE 3X. Vous ne trouverez donc pas trace d'un gabarit porte-base et devrez vous débrouiller comme de grands garçons que vous êtes...

fabrication d'un porte cannes et sondeur pour float tube (partie 1)

Pour la réalisation du porte cannes et sondeur, vous aurez besoin de:

1) 2 barres d'aluminium de 2000X30 mm (8 roros pièce chez Cast'eau)

2) une ceinture de wading en cordura, de 1m à 1,10m de longueur et 5 cm de largeur. ( la mienne était une Ron Thompson, 0 roros )

3) 4 supports de cannes à carpe (j'ai choisi des modèles discount de chez Pas Si F'hic, soldés à moins de 2 roros pièce, soit 8 roros max les 4 )

4) une perceuse pour faire des petits trous, des moyens trous et des gros trous...

5) une pince à riveter avec quelques rivets. J'en ai trouvé une dans les foires à 1, 2,... euros de mon magasin de bricolage pour 5 roros, les rivets étant inclus.

fabrication d'un porte cannes et sondeur pour float tube (partie 1)
fabrication d'un porte cannes et sondeur pour float tube (partie 1)
fabrication d'un porte cannes et sondeur pour float tube (partie 1)

Et voici les plans que j'ai pu dessiner, après une réalisation empirique, ce qui signifie que les photos suivantes illustreront les étapes de la construction mais n'y seront pas toujours fidèles. Par exemple, j'ai réalisé les perçages en même temps que les pliages car je tatonnais sur leur nombre et leurs emplacements.

 

Voici les cotes:

 

fabrication d'un porte cannes et sondeur pour float tube (partie 1)

Tracez les contours du support du sondeur: vous aurez posé celui-ci sur une plaque d'aluminium, dans mon cas un morceau de plinthe de cuisine intégrée, puis percez selon les emplacements des vis du support de sondeur (les 4 trous en périphérie dans mon cas, perçage en mèche de 4) . J'ai également percé 3 trous alignés et équidistants des bords de la plaque d'aluminium, les deux premier étant destinés à riveter la plaque sur la ceinture de wading (repères de trous à 50 et 70 mm sur le shéma ci-dessus), le troisème pour riveter la plaque avec la première barre d'aluminium A, que vous aurez coupé à 1050 mm de long, dans le repère de perçage à 20 mm.

perçage de la plaque qui accueille le support de sondeur

perçage de la plaque qui accueille le support de sondeur

Tant que vous y êtes, percez tous les autres trous de la barre d'alumium A, ça va servir ! Les trous repérés à 100 mm et 23 mm étant faits pour les supports de cannes, percez-les au diamètre 10 mm qui correspond au standard de leur pas de vis.

Placez la barre dans votre étau entre deux morceaux de bois placés de part et d'autre du premier repère de pliage à 250 mm, serrez et tordez la barre à l'angle droit.

marquage du repère de pliage

marquage du repère de pliage

la barre d'aluminium est serrée entre deux planchettes de bois dans les mors de l'étau.

la barre d'aluminium est serrée entre deux planchettes de bois dans les mors de l'étau.

Pliez ensuite la barre d'aluminium à l'angle droit selon le deuxième repère de pliage à 400 mm du premier. Les 400 mm "terminant" la barre vont alors être cintrés doucement à l'aide de la cuisse, ou comme je l'ai fait, autour d'un pot de peinture "grands travaux" dont la circonférence est à peu près identique à celle de mon boudin de float tube. Un repère ? Le couvercle du pot a un diamètre d'environ 32-33 cm ... ;-)

Toujours avec la même délicatesse vous allez replier cette partie galbée le long de la précédente pour obtenir un profil qui ressemble à cela :

fabrication d'un porte cannes et sondeur pour float tube (partie 1)

J'ai ensuite riveté la plaque du support sur la barre d'aluminium A et percé à l'aide d'un clou chauffé la ceinture de cordura à 50 puis 70 mm de la partie femelle de sa boucle.

rivetage de la plaque d'aluminium

rivetage de la plaque d'aluminium

perçage des trous dans la ceinture de cordura

perçage des trous dans la ceinture de cordura

Fixez la plaque d'aluminium A sur la ceinture à l'aide de rivets sur les perçages 50 et 70 mm, mais aussi sur les repères de perçages 700 et 850 mm faits sur la barre A.

fabrication d'un porte cannes et sondeur pour float tube (partie 1)

A ce stade-là, vous avez quasi fait la moitié du travail.

Cool, non ?

A suivre...

Voir les commentaires

Rédigé par Broc_Oliver

Publié dans #brochet à la mouche, #bricolage

Publié le 30 Novembre 2014

Aujourd'hui est une funeste journée. Le Jean est mort la nuit passée.

Le Jean, c'était un morvandiau. Le Jean, c'était le grand-père de ma femme, et c'était aussi un grand pêcheur de l'Arroux, cette rivière au bord de laquelle il habitait et qu'il a tant pêchée.

Et Dieu sait s'il l'a pêchée cette rivière, et s'il savait la raconter.

Nous avons plus d'une fois pêché ensemble, à une époque où il aimait et pouvait encore arpenter les berges de sa rivière.

De lui, je me souviendrai de cet homme, ancien mécanicien dentiste à Autun de profession, qui prenait son "petit" vélo, sa canne et sa musette pour aller sortir une perche ou deux de dessous les "giles", cet homme que j'haranguais au détour d'un chemin de terre, pédalant nonchalament et qui, avec une moue hésitante, appelant l'auditoire captivé, répondait par un "ma foi..." à mon interrogatif "ça a donné, Jean ?", alors que je voyais bien que pendait la queue du (très gros) objet de son halieutique délit en dehors du panier d'osier attaché sur le porte-bagage...

Je n'évoquerai pas le prendre et relâcher, Le Jean a mis du temps à comprendre pourquoi je pouvais bien "r'foutre à l'eau c'te bête", lui ne pratiquais pas.

-" t'es don' ben con ! On l'aurait ben mangé ! "-

Le Jean pêchait souvent avec sa grande canne en fibre de verre: une 6 mètres avec laquelle il sortait de l'Arroux perches et brochets, queurcilles, hotus et barbillons.

Sa technique pour le carnassier était adaptée à Sa rivière: à la 6 mètre était attaché un nylon de 35/100 environ, une balle de plomb qu'il moulait dans son atelier, reliée à 20 cm de fil d'acier soudé à un hameçon simple de 4 sur lequel était fixé par la bouche un poissonnet de 8 cm.

Il dandinait le tout sur les postes de la rivière qu'il connaissait comme sa poche, ou encore à (l'ex) étang de Poisson.

Tous les poissons étaient combattus de la même façon, sans moulinet. Quelquefois, il faisait une petite virée au vif, mais la logistique était plus compliquée.

Le Jean, c'était aussi la dandine au poisson d'étain, un poissonnet moulé en plomb depuis un moule en bois que lui avait donné un gitan en l'échange de produits du jardin me semble t-il et dont il avait fait une copie en plâtre dentaire. L'hameçon simple de 6 coulé dans ce leurre de 4 cm lui a rapporté nombre de perches et brochets !

Un aimant à carnassier ! J'ai pu le tester avec succès et doit toujours en avoir un ou deux exemplaires dans un rangement de pêcheur...

Le Jean, c'était aussi la mémoire de l'Arroux.

C'était les histoires pêches mémorables de truites, sur "le champ de foire", devant chez lui.

"Quand on voulait en manger une ou deux, je prenais ma canne et je faisais tous les rochers là-d'vant, je savais où elles étaient, p'is y'en avait des grosses ! "

C'était les pêches au filet avec son père, avant la deuxième guerre mondiale, les brochets sur les prés en hiver, les dernières remontées d'aloses, les pêcheurs du cru et les "touristes", le cadeau d'un docteur d'un lancer en fibre de verre avec un moulinet dans les années soixantes, médecin qu'il avait accompagné dans ses "coins"...

Des histoires entendues,je pourrais vous en raconter mille, des histoires vécues et partagées certes beaucoup moins, mais le coeur n'y est pas.

Sa santé c'était beaucoup dégradée ces tous derniers temps et même, depuis quelques années, il ne pêchait plus mais allait toujours rendre visite chaque jour à sa rivière.

Il vivait avec moi les histoires de pêche, ma pêche que je lui racontais quand je passais dire un p'tit bonjour et boire le café.

Aujourd'hui sa femme Huguette le pleure, ainsi que ces enfants, petits enfants, arrière-petits enfants...

Et moi-même.

Le Jean n'est plus, l'Arroux est en deuil.

Adieu Jean.

Voir les commentaires

Rédigé par Broc_Oliver

Publié dans #portrait, #news

Publié le 12 Novembre 2014

Mammifère s'est récemment fendu d'une vidéo pas piquée des hannetons. Il ne m'en voudra pas de l'intégrer à ce blog... Et puis s'il m'en veut, tant pis, j'ai des dossiers sur lui !

Entrez donc dans ce jardin...

Voir les commentaires

Rédigé par Broc_Oliver

Publié dans #brochet à la mouche, #vidéos

Publié le 22 Septembre 2014

Hello les gens,

Petite vidéo toute fraîche de tartes aux pommes (les fameuses "fully" des carpistes)...

Enjoy the trip...

Voir les commentaires

Rédigé par Broc_Oliver

Publié dans #carpe à la mouche, #news

Publié le 25 Août 2014

Bonjour,

Période peu faste pour la pêche pour moi cet été. De gros travaux dans la maison ont réduits à peau de chagrin mes sorties becs...tant pis.

Pour patienter avant LA période, un petit article sur les Aberdeen sur FEAR NO PIKE, avant que je n'aborde les O'shaughnessey et Limerick.

http://fearnopike.blogspot.fr/2014/08/choisir-son-hamecon-les-aberdeen.html

Voir les commentaires

Rédigé par Broc_Oliver

Publié dans #brochet à la mouche, #montage mouche

Publié le 6 Juillet 2014

Rédigé par Broc_Oliver

Publié dans #news, #brochet à la mouche