Vive le vent, vive le vent...

Publié le 2 Juillet 2013

Vive le vent, vive le vent...

Déçu par l'état des eaux dans le parc naturel du Morvan dans lequel je m'étais rendu, plein d'espoir pour faire craquer de l'écaille, je reviens sur mes pas et prend la bonne direction: je ne peux pas me tromper, c'est fléché!

Je m'arrête sur la rive d'un lac bourguignon où je compte bien conjurer le faux départ du jour.

Le temps est à l'orage et le vent souffle fort, trop fort devrai-je dire, car après 4 ou 5 lancers d' "échauffement", je prépare dans les règles une séance de chirurgie ambulatoire in situ...

Vive le vent, vive le vent...
Vive le vent, vive le vent...

Le diagnostic est posé: il va falloir opérer car, le streamer sortant tout droit de l'atelier de confection, j'ai omis d'en enlever l'ardillon ( Daiichi 5/0 ref 2720 si ça intéresse du monde...).

Un coup de pince plate et surtout beaucoup de transpiration plus tard, je suis à nouveau opérationnel:

Vive le vent, vive le vent...

Sur ce coup-ci, je m'abstiens de la remise à l'eau.

Boosté aux effluves sanguinolentes de bourguignon, mon streamer actualisé retourne illico ploger derrière les herbiers que je devine pleins de kikis affamés.

Et affamés, ils le sont: le premier sautera sur mon streamer à l'arrêt, en surface sans se piquer. Le second et le troisième feront chacun une chandelle en essayant de voler mon streamer par l'occasion, en vain. Le brochet est vraiment approximatif comme chasseur. Pffff....

Ces trois kikis (parce qu'il faut bien dire qu'aucun d'entre eux ne devais faire la maille) laissaient présager une activité bien ciblée en terme de lieu car, bien qu'ayant tourné le dos au vent sur mon parcours, j'ai pu approcher d'assez près les parents:

Vive le vent, vive le vent...
Vive le vent, vive le vent...

...ou au moins les grands frères.

Un troisième, plus petit, se laissera également sortir de l'onde.

Je venais de réinventer l'antalgique.

Vive le vent, vive le vent...

Rédigé par Broc_Oliver

Publié dans #brochet à la mouche, #news

Repost 0
Commenter cet article