Au Nord, vais-je... (1)

Publié le 14 Août 2010

Krisprolls à tous,

ça y est, j'ai terminé ma première sortie de territoire avec des cannes durant une quinzaine de jours. Et j'ai choisi la Norvège pour me dépayser, en compagnie de quelques autres pêcheurs...

Le thème du voyage était la pêche sur la Glomma, au niveau de Tinset, petite bourgade au sud de Roros (prononcer Rhérhos !). Le profil de la Glomma à cet endroit, ressemblait un peu à la basse rivière d'Ain: 50 à 100 mètres de large, des gravières, quelques profonds et des courants, le tout encadré dans une vallée verdoyante, voire sylvestre puisque les pins sont omniprésents sur ses rives. Nous pêchions sur le parcours "fly only" long de 18 kilomètres et géré par l'association Kvennan fly fishing, basé à Tolga (amont du parcours).

100_7082.JPG

Une vue partielle de la Glomma, derrière le gîte.

100_7080.JPG

100_7076.JPG

Le gîte qui nous accueillait, à Telneset, hameau de Tinset. Notez le toit en terre recouvert d'herbe: ce n'est pas seulement pour les touristes, énormément de maisons en étaient recouvertes.

Passons au chapitre pêche:

Sur le parcours mouche, la Glomma c'est, comment dirais-je...

Pourri d'ombres !!! Des ombres de partout, jamais vu ça ! Des ombres à ne plus savoir quoi en faire, et qui mordent à tout, à peu près tout et à peu près tout le temps. Bon, en même temps, on pouvait pêcher de 4h00 du matin à 1h00 le lendemain si la météo était au soleil: ça en laisse du temps pour en prendre !! En sèche, en nymphe, en noyée, au streamer (ben oui, z'ont faim les pépères là-bas), nous en avons pris à toutes les sauces. Les seuls moments de calme relatif correspondaient à la descente sur la rivière de petite plaques de mousse blanche (écume ??) de la taille d'une pièce de 5 francs, en grand nombre. Les ombres se manifestaient peu à ce moment-là. "white, no good" m'avait fait comprendre un norvégien en cherchant dans un anglais lointain, alors que nous tentions de trouver un terrain d'entente linguistique pour discuter le bout de gras...

100_7083.JPG

Un pépère de 45.

100_7407.JPG

Des tailles ? Celles obligatoires pour le prélèvement d'un poisson par pêcheur et par jour, soit entre 35 et 40 cm. Celles des ombres que nous avons pris: du juvénile de 15 cm à 52 cm pour le plus gros du séjour. La moyenne des prises tournait justement autour des 35 à 40 cm. Les plus gros ombres (+ ou - 50 cm) se tenaient surtout sur les bordures et se pêchaient en sèche et nymphe à vue.

A part les ombres, la Glomma renferme également des truites fario, population quasi insignifiante sur le parcours, que l'on recherchera sur leurs tenues spécifiques, en bordures et quelques rares fois au milieu des bancs d'ombres. La zone à truite s'arrête en fait à l'amont du parcours et il faut prendre un permis sur la zone de pêche de Tolga pour espérer en faire provision...

Bon, je ne veux pas jouer le bêcheur, le blasé qui se la pête, mais cette pêche m'a rapidement saoûlé. Et pour tout dire, après avoir fouillé sur le net avant de partir, j'étais plutôt venu pour autre chose...

100B7120.JPG

Rédigé par broc_oliver

Publié dans #voyages de pêche

Repost 0
Commenter cet article